Billetterie

Les achats et réservations ne sont plus possibles pour cette soirée.

Jeudi

Date : 29.08.2019

Début : 18:00 (durée : ~480 minutes)

Lieu : JVAL Openair

Concerts :

  • !!! (Chk Chk Chk)
  • Crimer
  • Corbal

Places restantes :

0% Places réservées
0% Places en cours d'achat
0% Places libres
Places libres
Places en cours d'achat
Places réservées

!!!, généralement prononcé “tchik tchik tchik”, est un groupe de Sacramento en Californie. Leur nom est un clin d’oeil aux sons de claquement de langue caractéristiques des langages khoïsan d’Afrique du Sud, retranscrits textuellement par des “!”. Plus indie punk à ses débuts, !!! en a gardé la force d’âme pour la fondre en une house lyrique et sonore qui entraîne inévitablement les corps dans une danse débridée. En tête de file, le charismatique chanteur du groupe, Nic Offer, est une bête de scène adepte du short qui va bien quand on a très très chaud tellement on se donne. Avec sept albums au compteur, leur concert s’annonce épique.

Derrière Crimer se dissimule le Saint-Gallois d’origine Alexander Frei, un vrai crooner qui entretient une relation amoureuse avec le son des synthétiseurs des années 80 et un faible indéniable pour la danse qu’il aime à partager dans une transe hypnotique et lascive. En résulte une post-new wave à la fois familière et radicalement nouvelle gravée sur un premier album, Leave Me Baby, dont le single Brotherlove, nominé aux Swiss Music Awards, a remporté le SRF 3 Best Talent cette année. Let’s dance!

Formé à Londres en 2018 par deux anciens membres du groupe anglo-genevois Metropolitan Parc, Corbal se compose de Michael Stroudinsky, un claviériste-guitariste venant d’une famille protestante qui l’a élevé au gospel, et Lola Bastard, une pseudo-réalisatrice-chanteuse issue d’une famille athée, éduquée aux chansons de Gainsbourg et dotée d’une belle angoisse de la mort. De cette union entre espoir aveugle et fatalisme persistant a surgi une musique pop totalement assumée, qui ne s’excuse pas d’être brutalement efficace et mélodique. Londres, ses rues, ses pubs, sa politesse dans sa détresse et ses nuages bas ont bercé et fait mûrir Corbal qui livre une ode festive à la désespérance, portée par des riffs entraînants et une batterie disco à faire friser et défriser les chanteuses d’Abba. Aujourd’hui ils sont prêts et leur premier EP, Juvenile, sortira en août, et à l’automne le second, Look Around, en collaboration avec le trompettiste Erik Truffaz.