Billetterie

Les achats et réservations ne sont plus possibles pour cette soirée.

Samedi

Date : 31.08.2019

Début : 18:00 (durée : ~600 minutes)

Lieu : JVAL Openair

Concerts :

  • Tshegue (CG-FR)
  • Throes + The Shine (PT-AO)
  • Tendinista

Places restantes :

0% Places réservées
0% Places en cours d'achat
0% Places libres
Places libres
Places en cours d'achat
Places réservées

Envoûtement assuré avec la musique du groupe parisien Tshegue qui sortait son premier EP, Survivor, l’an dernier. La chanteuse Faty Sy Savanet, originaire de Kinshasa (ex de la formation garage-punk Jaguar), et le percussionniste français Nicolas Dacunha, élevé aux rythmes latinos, forment un alliage protéiforme «à l’image du métissage musical mondial», comme ils aiment à le souligner. A travers cette fusion urbaine, les genres musicaux se télescopent pour parler la langue de la liberté et du partage sur des good vibes terriblement dansantes. Les mots de Faty se font sons, des sons qui vont puiser au plus profond des musiques racines, comme le traditionnel bantou du Congo, pour aller en tirer des tourneries qui vrillent et retournent les clichés. Noir et blanc, in & out, arty et catchy, DIY et ghetto blaster, minimal et dense, brut mais sophistiqué, spirituel et sauvage, homme et femme, tout est possible, et tout se mélange en une transe insensée qui nous touche corps et âme. Boom!

Symbole du brassage culturel qui anime notre monde, le groupe porto-angolais Throes + The Shine a réuni les rythmes déchaînés du kuduro de The Shine, une musique angolaise récente qui mélange l’électro, le hip-hop et le zouk, au rock pur et dur de Throes. De cette rencontre est née une musique au tempo puissant baptisé Rockuduro, titre éponyme de leur premier album sorti en 2012. Throes + The Shine présentera Enza, son quatrième opus fraîchement sorti, qui en dialecte angolais kimbundu signifie planète, dont les textes engagés invitent des sons du rock indé caribéen, de l’afro-pop et de l’électro-Cumbia flirtant avec la salsa ou le rap. Et c’est bien d’un nouveau monde dont il s’agit, un espace qui réconcilie le passé et le futur, où le présent peut s’épanouir aux rythmes chauds de cette soirée tropicale qui soufflera vos cheveux en arrière.

Tendinista, le quatuor nyonnais composé de Félix Bettems, Fred Hachadourian, Rodolphe Haener et Mathieu Karcher, arpente les couloirs du rock psychédélique des sixties-seventies et des rythmes d’Afrique du Nord. A la recherche de la singularité, avide d’explorations sonores, ce groupe, fruit de rencontres et jams inattendues entre musiciens régionaux, s’inspire d’hier et d’aujourd’hui, entremêlant les sons dans un joyeux folklore nouveau de percussions, guitares, orgues et voix. Avec leur premier EP «maison», Excess levels of joy sorti ce printemps, le groupe est prêt à emmener le public du JVAL Openair pour une plongée dans un univers parallèle enchanteur et pénétrant.